J'ai choisi ce nom a priori péjoratif par amusement pour ce premier free-form. Et puis, qu'est-ce que l'eau de rose, si ce n'est du CO2 et un parfum de rose, c'est à dire quelque-chose qui ne tient à presque rien, comme ce bijou qui ne tient qu'à un fil.

Je suis partie de l'idée d'inclure dans ce mode de tissage improvisé des motifs "pensés à l'avance", traités à la manière de cabochons, comme des centres visuels autour desquels s'articule le tissage free-form.
Créer des centres visuels à l'intérieur d'un free-form n'est pas indispensable, mais me parait intéressant dans la mesure où cela rompt la monotonie de cette forme de "remplissage" de l'espace qu'est le free-form.

fform_eauderose

Et à qui pensez-vous, dois-je les encouragements, à qui dois-je d'avoir nourri ma réflexion sur le free-form et d'avoir abouti ce travail ?
Toujours et encore Coco-Labijoutisse qui me proteste, modeste : "mais je n'ai rien fait !" Ne la croyez pas...
Vous pourrez télécharger un tuto de bracelet free-form sur son blog ICI

This bracelet named "Rose water" is my first free-form work. I included in it two identical motifs "thought in advance" around which the free-form weaving is developed. Just as cabochons, theses motifs are treated as visual centers, in order to break the impression of monotony that may be given by this style of weaving.
If you feel like trying to make a free-form bracelet in your turn, you may download the tutorial from Coco's, blog HERE